créations

Chaque année depuis 2006, Musiques sur la Ville accueille en résidence un(e) ou plusieurs artistes du Grand Est pour une création dont la première est présentée au public du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs. Depuis trois ans, les créations associent des ensembles du Conservatoire de Châlons-en-Champagne.

Ce sont les frères Thibault et Julien Batteux qui mettront à la scène « The Call », spectacle original réunissant leur quartet intitulé Brothers augmenté de musiciens additionnels, associé à un ensemble d’élèves des classes de percussions et de cuivres du Conservatoire. Répertoire essentiellement construit sur de nouvelles compositions du duo, associées à quelques-uns des titres qui leur ont déjà valu une solide reconnaissance en région et un intérêt croissant au-delà.

BROTHERS

Copyright_Charline_Mignot_2017_Brother2_1

« THE CALL » by Brothers : Concert pour groupe pop – rock et ensemble de cuivres et de percussions.

« Brothers, c’est un savoureux contraste, un jeu subtil entre intemporel et actuel, un dialogue constant entre hier et aujourd’hui : la rencontre entre des mélodies délicates autant qu’efficaces qui sentent bon les années 60-70 et des arrangements modernes et puissants. Sur scène, les deux frères qui ont grandi en écoutant les Kinks, MGMT, M83, et d’évidence Queen et les Beatles, se partagent les voix sur une pop enivrante et fédératrice aux refrains lyriques et aux chœurs imparables qui confèrent au projet artistique une dimension fortement cinématographique. »
Destiné à la plus large diffusion, ce spectacle sera conçu pour être proposé à l’issue de la résidence selon différentes formules, pour être programmable en quartet (claviers, guitares, batterie, voix, chœurs) ou septet (basse, trombones) et, dans le cadre du projet d’action culturelle d’un lieu ou d’un festival, avec un ensemble de Conservatoire ou un orchestre amateur.

S’inscrivant dans la continuité d’un suivi régulier du projet Brothers depuis sa toute première forme programmée en 2015 en plateau découverte, puis en 2018 (5tet) et 2019 (ouverture du festival en 7tet), cette résidence se déroulera en trois phases : après un 4e trimestre 2019 consacré à l’écriture et à la consolidation du répertoire, à la constitution de l’effectif et aux arrangements orchestraux, la période allant de janvier à mai 2020 verra le duo rencontrer au Conservatoire les élèves participants et leurs formateurs, et le quartet se réunir régulièrement avec leur ingénieur du son pour répétitions et séances d’enregistrement en studio. Il intégrera progressivement les autres musiciens, puis les élèves du Conservatoire, et conclura cette période par une installation de l’ensemble sur plusieurs jours en théâtre, pour une préparation scénographique impliquant les créateurs lumières et vidéo.

rendez-vous

08/02/2020 : Première rencontre publique du quartet avec l’ingénieur du son choisi, consacrée à la mise en place du répertoire et au placement sonore. Restitution publique à 19h. Salle Rive-Gauche, rue de Fagnières – Châlons-en-Champagne
04/03/2020 : Seconde rencontre publique consacrée à l’ensemble de cuivres. Restitution publique à 19h. Auditorium de la bibliothèque G. Pompidou – Châlons-en-Champagne
01/04/2020 : Troisième rencontre publique consacrée à l’ensemble de percussions. Restitution publique à 19h. Auditorium de la bibliothèque G. Pompidou – Châlons-en-Champagne
16/05/2020 : Quatrième rencontre publique, consacrée à la mise en place scénographique, le son et la lumière de scène avec le septet réunissant l’ensemble de la formation (groupe, cuivres et percussions). Restitution publique à 19h. Salle Rive-Gauche, rue de Fagnières – Châlons-en-Champagne.
30/06 au 04/07/2020 : semaine de création place Foch
04/07/2020 : concert première place Foch

äkä

leila Martial

Leïla Martial en résidence de création 2020 avec les chanteuses pygmées de Ndima.

Leïla Martial, née en 1984, s’est passionnée dès son enfance pour le Jazz et l’improvisation. Oscillant entre la musique, le théâtre et le clown, elle parcourt les grandes écoles de musique et remporte à plusieurs reprises des premiers prix de solistes dans différents concours, puis le Prix du Jazz vocal décerné par l’Académie du Jazz en 2019. Passionnée par la musique tzigane et les chants traditionnels, le voyage et la rencontre sont au cœur de sa démarche.
En 2018, elle rencontre Rémi Leclerc et fonde avec lui le projet Aka. Ce projet musical, né de leur passion commune pour les chants des Pygmées Aka, rassemble sur scène trois chanteuses congolaises de la forêt équatoriale du groupe Ndima et trois chanteurs/musiciens. La première sera jouée en ouverture des MIA3J le 24 juillet 2020 au terme d’une résidence de création.

Mené par la vocaliste Leila Martial, le projet ÄKÄ développe un répertoire unique mêlant les polyphonies de la forêt équatoriale, les percussions corporelles, le langage imaginaire et la transe. Composé de 2 percussionnistes aka et six voix dont trois chanteuses Aka. Une musique aux accents multi-directionnels qui fait cohabiter yodles traditionnels pygmées avec harmonisations tonales, envolées lyriques et percussions corporelles. C’est un voyage sans paroles, au cœur de la nature humaine, dans sa dimension de partage. La rencontre de deux mondes comme avènement d’un « nouveau peuple de sons ».

 

rendez-vous

07 mars 2020 : Rencontre publique – 19h salle rive-gauche, rue de Fagnières – Châlons-en-Champagne #MIA3J
22 au 24/07/20 : semaine de création 
24/07/19 : concert première