Résidence de création

Semaine de résidence de création

2e séance de travail, le 30 mars 2016

2e séance de travail, le 30 mars 2016

Accueillir un artiste en résidence, c’est lui donner les moyens de concevoir, élaborer et présenter un projet. C’est l’accompagner dans sa démarche de création et lui donner la meilleure exposition au public.

La semaine de résidence de création du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs propose au public trois à cinq rendez-vous par jour avec des artistes exceptionnels, avec la possibilité d’assister d’un bout à l’autre au processus de création, depuis les premières rencontres jusqu’aux représentations publiques en passant par les phases de répétition et pouvoir se dire : « j’étais là ».

En point d’orgue d’une manifestation qui revendique la découverte, la rencontre et le métissage pour la promotion de la diversité culturelle, dans le propos d’en faire ressortir les similitudes, et l’humaine universalité. A Châlons-en-Champagne, de toutes les époques point de passage et de rencontre de toutes les cultures.

Retour sur les créations précédentes.

Résidence de création artistique 2016

Projet artistique

La création 2016 du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs est confiée à Vivien Trelcat, artiste rémois, pour porter à la scène un répertoire très personnel au sein d’un collectif qui se constituera durant les différentes étapes de la résidence, pour construire un véritable groupe de scène.

Sur un socle guitare-claviers-basse-batterie aux sonorités qui caractérisèrent la tendance « progressive » de la musique des années 70, s’entrelaceront des synthés monophoniques, des chœurs, et peut-être des cuivres, sur lesquels s’épanouira, aérienne et profonde, la voix de l’artiste.

S’élaborera alors un spectacle dont l’écriture pourra constituer la matière d’un « concept album » – l’apanage des grands créateurs de ces années de référence…

Le créateur

Vivien Trelcat
Compositeur, interprète, réalisateur en informatique musicale

Vivien Trelcat alias John Grape

Dans un rapport immédiat avec les machines musicales des années 80-90 et les guitares, il consacre son enfance à l’exploration empirique des sons électriques et électroniques. Il étudie la musique et la composition électroacoustique à l’UFR de Musicologie de Reims auprès de Jean-Luc Hervé et Jean Marc Chouvel, puis à l’atelier de création de Césaré avec Christian Sebille avant de terminer sa formation à l’IRCAM.

Dans ses compositions électroacoustiques, il fait une large place à l’accident, à l’artefact, au hasard, en gardant un rapport direct aux gestes et au corps. Rumeurs, reflets et jeux de transparence se mêlent en un tableau sonore, dans des pièces influencées par les musiques répétitives, improvisées ou extra-européennes.

Dernièrement il travaille auprès de la designeuse culinaire Delphine Huguet sur le rapport entre son et gastronomie, à travers le spectacle/performance SensitivExplosion, ou des hauts parleurs interviennent activement dans la préparation des recettes.

Artiste multifacettes, il crée le groupe de musique pop John Grape dans lequel il évolue en tant que compositeur/arrangeur, chanteur et instrumentiste. John Grape a été lauréat du FAIR 2012 et des Découvertes du Printemps de Bourges 2011. Assistant musical au sein de l’équipe de Césaré de 2003 à 2010, il a travaillé principalement aux côtés de Christian Sebille, notamment sur la suite de pièces mixtes Villes imaginées, et sur diverses expériences de musiques improvisées, ainsi qu’auprès de compositeurs tels que Jean Christophe Feldhandler, Patrick Marcland, Jean Luc Hervé, Arnaud Petit, Patricia Dallio, Patrick Défossez …

Il anime des ateliers de pratique artistique en milieu scolaire, et auprès des écoles de la deuxième chance. Il enseigne par ailleurs le Design sonore à l’Ecole Supérieure d’Art et Design de Reims.

Quelques oeuvres significatives :

  • SensitivExplosion : Spectacle culinaire alliant son, video et gastronomie. Commande de Césaré, CNCM, avec le soutien du DICREAM/CNC et de la Cartonnerie de Reims. (créé au festival Elektricity 2012).
  • Johny Gee et Gaston Lapose : Spectacle pour enfant mêlant photo/vidéo et musique (créé au festival Elektricity 2009).
  • Mui, MO et Mua : Trilogie de pièces chorégraphiques d’Agnès Pancrassin, Cie 1er Mars.
  • SgrA* (sagittarius A étoile) : Pièce électroacoustique octophonique pour planétarium (Commande de Césaré, CNCM).
  • Onomatopées : Improvisations sur guitare préparée (créés au festival Elektricity 2007).
  • Trames : Pièce pour barils, saxophones et électronique (Commande de la CC de Seille et Mauchère).
  • Interjection : Pièce mixte semi-improvisée pour piano, sampleur et électroacoustique.

Lien internet : https://soundcloud.com/vivientrelcat

Les artistes invités

Vivien Trelcat sera entouré d’une équipe de musiciens expérimentés et de premier plan appartenant à la scène française contemporaine qu’il rencontrera à la faveur des rendez-vous mensuels préalables à la résidence estivale.

Les premiers artistes pressentis, dont les rencontres de février et mars scelleront la participation et débuteront le travail d’appropriation du répertoire :

Romain Thominot alias Grindi Manberg
Musicien multi-instrumentiste, compositeur et chanteur

Romain Thominot alias Grindi Manberg

Mélancolique et introspectif, ce Rémois marie en harmonie synthétiseurs dissonants, guitares saturées et rythmiques entêtantes. Une voix rare, fragile et claire, rappelant Mark Hollis ou Elliott Smith, survole les mélodies à bonne altitude. Hanté par une actrice, inspiré par le cinéma, Grindi Manberg navigue quelque part entre pop alternative et fantômes new-wave.

Il a notamment joué au Printemps de Bourges en tant qu’Inouï, au ‘This is not a Love Song Festival’ à Nîmes, au ‘Cabaret Vert’ à Charleville, a assuré la première partie de Thomas Azier au Café de la Danse et ouvert pour Cloud Control à la Maroquinerie. Un premier EP, Fantasized Lumberton, est sorti le 22 janvier 2014, date à laquelle Grindi Manberg s’est produit aux Biennales Internationales du Spectacle à Nantes. Il a fait partie de la sélection 2015 du Fair.

Liens internet :

Julien Chamla
Musicien, compositeur et arrangeur

Julien Chamlat

Issu de la scène rock expérimental, ce Rémois a étudié les standards de jazz, la composition contemporaine et la direction d’orchestre à l’American School of Modern Music.

A travers les musiques minimales, répétitives, électroniques, noise, il a développé un vocabulaire propre basé sur la rugosité, les crissements de peaux et métaux, la tension, en explorant tout le spectre sonore.

Avide l’aller au-delà de son instrument, il a développé une harpe basse électrique qu’il a inclus dans son set de batterie.

Julien Chamla joue et compose aujourd’hui au sein de :

Discographie :

  • Helved Rüm – Coax Records – 2012
  • Hippie Diktat – Coax Records – 2012
  • We Are All Americans – Das Kapital Records – 2012
  • Hippie Diktat – Black Peplum – Becoq Records – 2014
  • Tripes – Suicide Jazz – Coax Records – 2015

L’équipe artistique

Des musiciens seront associés au fur et à mesure des rencontres préalables dont c’est l’une des finalités.

Axel Rigaud
Musicien, compositeur et arrangeur

Axel Rigaud

Combinant synthétiseurs analogiques et instruments à vents, Axel Rigaud élabore en direct des fresques sonores luxuriantes, plongeant son auditoire dans un univers musical hybride où électronique et acoustique se confondent.

Après des études au CNSM de Paris, NTNU (Norvège), Jazz Institut of Berlin et au Collège Royal de Stockholm, il commence à se produire en solo entouré de ses machines et de ses instruments à vent sous le pseudonyme « Le Tarsier », et participe à différents projets allant du jazz moderne (Osiris) à la pop futuriste (Elbi) en passant par la musique contemporaine (le Balcon).

Sa chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/axelrigaud/videos

Sam Allain
Musicien, ingénieur du son

Sam Allain

C’est en apprenant le tuba et l’orgue que Samuel fait ses premiers pas de musicien. S’il doit mettre les tuyaux de côté pour faire des études d’ingénieur du son à Brest, l’air breton et sans doute une réelle appétence pour les sons graves lui donneront envie d’apprendre la basse en autodidacte.

Il s’installe ensuite à Reims où, parallèlement à une carrière d’ingénieur du son à Césaré – Centre de Création Musicale, il alterne basse et claviers au sein de formations telles que John Grape, Alb, ou Seb Adam.

Aujourd’hui associé au team Black Bones d’Anthonin Ternant, il continue de faire du son pour des projets musicaux très variés.

Liens internet :

Adélaïde Songeons
Musicienne, Compositrice

Adelaïde Songeons

Adélaïde Songeons a débuté le trombone dés l’age de 6 ans, en classes à horaires aménagés musique de Reims, jusqu’à l’obtention de son bac TMD (Technique de la Musique et de la Danse) et de sa licence en Musique-Musicologie à La Sorbonne Paris IV.

Diplômée en Classique et en Jazz par les conservatoires de Reims et Cachan, elle commence à jouer avec diverses formations, allant du jazz ( Wood & Brass Quintet / Gil Evans Paris Workshop ), au reggae (Moonlight Ska Band) ; du hip hop (Les Mains Sales) au ka/jazz (Franck Nicolas; Michel Alibo; Mario Canonge) entre autres. En 2013, elle intègre le groupe mythique: FFF. Devenue sidewoman recherchée, on la retrouve récemment avec Nish Wadada, chanteuse cap-verdienne, et divers autres groupes tels Tony Chasseur et son big band Mizikopeyi.

Forte de cette solide expérience professionnelle, elle entreprend aujourd’hui de monter ses projets personnels : composition à l’image, conte musical pour enfants, interventions pédagogiques et The Guardians, son prochain groupe, à découvrir…

Nous privilégions naturellement les professionnels si possible issus de la région Champagne-Ardenne qui offrent les meilleurs perspectives à la création, tant en termes de virtuosité et de musicalité, que de l’expérience la plus ouverte dans le référentiel artistique national et international.